2400 x 3600

DNSAP, exposition à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris

2018

Deux volumes - 2,4m x 3,6m / 60cm de largeur - l’un horizontal, l’autre vertical, sont disposés dans l’espace et se  regardent. Leur taille est celle d’un négatif photo, multiplié par cent. Leurs deux arrêtes s’alignent au sol, de sorte qu’on puisse y voir l’effet de basculement. Durant une boucle de 18 minutes, les photographies vidéos-projetées successivement, une seule image à la fois sur l’un des deux volumes, pendant 1 minute 20. Entre chaque, 10 secondes de noir, qui illumine tout de même les deux volumes. Le temps et le rythme de la vidéo-projection invitent à regarder. En imposant ce temps de regard sur une seule image à la fois, j’ai souhaité mettre à l’épreuve mes images, et l’image en général. A une époque où elles défilent et sont nombreuses, l'exposition propose de re-questionner l’acte même de photographier. Parmi les nombreuses photographies que j’ai accumulées, j’ai fait le choix de ne montrer que 12 images. Autonomes, elles racontent leurs histoires et une histoire, celle d’une lumière passée dans mon objectif.

Vidéo d'exposition en temps réel de 2400 x 3600 

En lecture automatique, attendre 1 minute 20 pour un changement d'images